Saviez-vous que votre cheval veut aussi vous faire plaisir ?

Oui, le cheval est un animal bienveillant mais à condition que ses besoins primordiaux soient respectés. Comme tous les êtres vivants, il a besoin d’eau et de nourriture. Mais ce n’est pas tout. Il a aussi besoin de se sentir bien, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Tous les chevaux ne réagissent pas de la même façon

Vous avez probablement déjà vu des chevaux qui se plient de manière exemplaire à la pratique d’équitation, et d’autres qui se rebellent même si l’approche a été très douce. Oui, chaque cheval a son propre degré de tolérance face à la douleur, aux traumatismes du passé, aux peurs, à l’environnement et au rapport avec l’homme. Il est donc important de bien comprendre votre cheval et faire la différence entre un comportement qui vise à exprimer un mal-être et l’attitude d’un cheval qui cherche à dominer son cavalier.

Quelle attitude adopter face à un comportement de rébellion de son cheval ?

Lorsque vous ne comprenez pas l’attitude de votre cheval, la première chose à éviter est d’émettre une émotion négative. Vous devez prendre sur vous, respirer un grand coup puis essayer de comprendre qui se passe dans la tête de votre cheval.

Est-ce que votre cheval a eu peur ? Effectivement, il se peut que quelque chose l’ait effrayé sans que vous ne vous en rendiez compte puisque vous n’avez pas la même vision que lui.

Votre cheval ne fait pas l’exercice que vous lui demandez de faire ? Il a peut-être mal quelque part. Sachez qu’un cheval peut ressentir une mouche se poser sur sa peau, alors assurez-vous que vos aides soient aussi légères et douces.

Votre présence stresse votre cheval ? Il se peut que vous soyez tellement préoccupé que vous oubliiez de communiquer réellement avec votre cheval.